Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 20:07

the-End-of-time-2.jpg

 

Dialogues avec le Docteur 


"- Je me demande ce que je serais sans ce bruit.

- Et moi je me demande ce que je serais sans toi."

Le Maître et le Docteur

 

"- Ca a commencé sur Gallifrey. J'étais enfant. Enfin, ce n'était pas vraiment une enfance. Plus une vie de…devoirs. A 8 ans, on m'a emmené pour mon initiation. Il fallait que je regarde le Schisme Intempéré.

- Qu'est-ce que c'est ?

- Un trou dans le tissu de la réalité. On peut y voir le Vortex Temporel. Et ça fait mal.

- Ils m'y ont emmené. Dans le noir. J'ai regardé le temps, vieil homme. Je l'ai entendu. Il m'appelait. Des tambours. Les tambours qui ne s'arrêtent jamais."

Le Maître, Wilfred et le Docteur

 

"- Je suis monté sur un toit pendant une bataille. On aurait cru du brouillard, toutes ces balles qui sifflaient. Le monde était devenu fou. Enfin, vous vous fichez des histoires d'un vieil homme, non ?

- Je suis plus vieux que vous.

- Arrêtez.

- J'ai 906 ans.

- Vraiment ?

- Ouais…

- 900 ans…On doit ressembler à des insectes pour vous.

- Je trouve que vous ressemblez à des géants."

Wilfred et le Docteur

 

"- Je serais fier.

- De quoi ?

- Si vous étiez mon père."

Le Docteur et Wilfred

 

"- Mais vous parlez d'eux comme de gens merveilleux.

- J'ai choisi de me les rappeler comme ça. Mais ensuite, ils sont partis dans une guerre infinie qui les a changés. Au plus profond d'eux-mêmes. Vous voyez mes ennemis, Wilfred, les Seigneurs du Temps sont devenus pires qu'eux tous."

Wilfred et le Docteur

 

"- Où allez-vous ?

- Cherchez ma récompense."

Wilfred et le Docteur

 

"- On est en quelle année ?

- Mince, vous en avez bu combien ? Le 1er janvier 2005.

- 2005. Je vais vous dire…je parie que vous allez passer une très bonne année.

- Oui ? A plus."

Le Docteur et Rose Tyler

 

Le Docteur 


"Tu pensais vraiment que je laisserais ma meilleure amie sans défense ?"

 

"Tu pourrais être tellement merveilleux. Tu es un génie. Tu es si brillant ! C'est vrai, je t'assure. Mais tu pourrais être tellement plus. Tu pourrais être superbe. Avec un esprit comme le tien, on pourrait parcourir les étoiles. J'en serais honoré. Tu n'as pas besoin de posséder l'univers, tu peux juste le voir. Avoir le privilège de voir tout le temps et l'espace…c'est posséder assez."

 

"En fait, ce qui m'impressionne le plus chez toi, c'est qu'après tout ce temps, tu sois toujours aussi stupide !"

 

"Pire sauvetage au monde !"

 

"Je ne suis pas vraiment un innocent. J'ai pris des vies. Et puis ça a été pire, je suis devenu malin. J'ai manipulé les gens pour qu'ils prennent leur vie eux-mêmes. Parfois, je me dis qu'un Seigneur du Temps vit trop longtemps."

 

"Les Seigneurs du Temps reviennent."

 

"Il existe un vieux dicton terrien, capitaine. Une phrase remplie de puissance et de sagesse, et de consolation pour l'âme en temps difficiles. Allons-y !"

 

"Ils ne ramènent pas seulement l'espèce. Ils ramènent Gallifrey !"

 

"Tu n'étais pas là…aux derniers jours de la Guerre. Tu n'as jamais vu ce qui était né. Si le verrou est cassé, tout va sortir, non seulement les Daleks, mais aussi les Dégradations de Skaro, la Horde des Simulacres, l'Enfant du Cauchemar, le Roi-qui-aurait-pu-être et son armée d'Entre-temps et de Jamais-étés. La Guerre est devenue un enfer. Et c'est ce que tu as ouvert, juste au-dessus de la Terre. L'enfer descend."

 

"Fallait que vous entriez là-dedans, hein ? Fallait que vous vous retrouviez coincé là, oh que oui ! Parce que c'est ce que vous êtes Wilfred. Vous avez toujours été comme ça. A m'attendre, tout ce temps."

 

"Oh…elle sourit. Comme si les choses n'allaient pas déjà assez mal."

 

"Je ne veux pas partir."

 

Personnages 


"Ton papounet est encore en train de s'énerver."

Le Maître

 

"Il adore jouer avec les petites terriennes."

Le Maître

 

"Un rythme de quatre. Le battement de cœur d'un Seigneur du Temps."

The Lord Président

 

"Ce corps est né dans la mort, il ne peut que mourir."

Le Maître

 

"Oh, Docteur, voilà ce qu'était ta prophétie…Moi !"

Le Maître

 

"Dieu bénisse les Cactus !"

Wilfred

 

"Je vous connais, je parie que vous avez un plan, hein ? Allons. Vous avez toujours un tour caché dans votre manche, comme au bon vieux temps…Oh…"

Wilfred

 

"Les évènements se rapprochent. La journée est quasiment terminée. Mais dites-moi, vieux soldat, avez-vous pris les armes ?"

La Mystérieuse Femme

 

"C'est la bataille finale du Docteur. A la fin de sa vie, il devra prendre les armes ou se perdre et perdre ce monde dans la fin du temps."

La Mystérieuse Femme

 

"Prenez cette arme et ne mourez pas. Et ne mourez pas, s'il vous plaît. Vous êtes un homme merveilleux, et je ne veux pas que vous mouriez !"

Wilfred

 

"Une étoile est tombée du ciel."

Le Maître

 

"Soit nous mourrons, ici, aujourd'hui ou nous retournons au monde éveillé pour accomplir l'Ultime Sanction. Car voici l'heure où Gallifrey peut tomber…ou s'élever !"

The Lord Président

 

"C'est un véritable paradoxe, que notre salut soit entre les mains de notre infâme enfant."

The Lord Président

 

"Le dernier acte de votre vie est un meurtre."

The Lord Président

 

"Elle est tombée amoureuse de l'homme venu des étoiles."

Verity

Repost 0
Published by Black Hole - dans Citations
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 01:06

the-End-of-time-1.jpg

 

Dialogues avec le Docteur 

 

"- Des gens m'ont cherché pendant des années et vous me trouvez en quelques heures…

- Je suis chanceux je suppose.

- Non, on se rencontre souvent, Wilfred. Ça n'arrête pas. Comme si on était lié."

Le Docteur et Wilfred

 

"- Je vais mourir.

- Moi aussi, un jour.

- Vous n'avez pas intérêt.

- D'accord, j'essayerai d'éviter."

Le Docteur et Wilfred

 

"- D'est lui. Les Ood me l'ont montré.

- Les quoi ?

- Les Ood.

- C'est quoi ?

- Juste des Ood."

Le Docteur et Wilfred

 

"- Vous ne venez pas avec moi.

- Ne me laissez pas avec elle !

- Très bien."

Le Docteur et Wilfred

 

"- Ah…oui, plus grand à l'intérieur. Vous aimez ?

- Je pensais que ce serait…plus propre.

- Plus propre ? Je peux vous ramener tout de suite !"

Le Docteur et Wilfred

 

"- Vous comprenez ?

- Pas un mot.

- Bienvenue à bord."

Le Docteur et Wilfred

 

"- Je ne peux pas l'arrêter.

- C'est parce que je l'ai verrouillé, idiot."

Le Docteur et le Maître

 

"- C'est quoi ? De l'hypnose ? Manipulation mentale ? Tu greffes tes pensées dans leurs esprits, c'est ça ?

- Oh ! Ce serait trop facile. Non, non. Ils ne vont pas penser comme moi. Ils vont devenir moi !"

Le Docteur et le Maître

 

Le Docteur 

 

"La dernière fois vous m'avez dit que ma chanson touchait à sa fin, je ne suis pas pressé de voir ça."

 

"La régénération, c'est un peu comme mourir. Tout ce que je suis meurt. Un nouvel homme débarque…Et moi je suis mort."

 

Personnages 

 

"On dit que dans les derniers jours de la Terre, tout le monde fit des cauchemars. Toutes ces personnes rêvaient de terribles choses à venir. Mais elles ont oublié. Parce qu'elles le devaient. Elles ont oublié leurs cauchemars de feu, de guerre et de folie. Elles ont oublié. Sauf une."

The Lord Président

 

"On dit qu'un démon est tombé du ciel. Et qu'un homme est apparu. Un homme dans une boîte bleue. On l'a appelé le Saint Docteur. Il a vaincu le démon et ensuite, il a disparu."

La Mystérieuse Femme

 

"Toutes les nuits, Docteur, toutes les nuits nous faisons de mauvais rêves."

Ood Sigma

 

"Ca revient. A travers l'obscurité, le feu et le sang, ça revient. Ca revient vers ce monde. Ca revient et il revient. Et ils reviennent, mais c'est trop tard. Trop tard. Bien trop tard.

Aîné des Ood

 

"Il vient à nous. Chaque nuit. Je pense que tout l'univers rêve de lui maintenant."

Aîné des Ood

 

"L'obscurité n'annonce qu'une chose. La fin du temps lui-même."

Aîné des Ood

 

"Mais dites-moi…vous faites des cauchemars n'est-ce pas ? Vous tous ? Des rêves dont vous ne vous souvenez pas ? C'est pour ça qu'on a besoin de lui…Nous avons besoin du Docteur, plus que jamais."

Wilfred

 

"Je suis la chose la plus marrant au monde !"

The Master

 

"Mais tu ne m'avais pas dit qu'il était à croquer !"

Minnie

 

"Parfois, je regarde son visage, elle a l'air si triste. Mais elle ne se rappelle pas pourquoi."

Wilfred

 

"Et c'est ainsi que les pions ont pris place sur l'échéquier rendant possible les événements qui allaient arriver. Le fou, dans son empire de poussière et de cendres ignorant la gloire qu'il allait atteindre alors que son sauveur contemplait l'étendu sauvage dans l'espoir de changer son inéluctable fin. Loin de là, les imbéciles rêvaient d'un nouveau futur étincelant. Un futur dorénavant condamné à ne jamais arriver. Alors que la nuit tombait sur la Terre, son peuple dormait et tremblait sachant en lui-même que l'aube n'amènerait qu'une chose. Le dernier jour."

The Lord Président

 

"J'avais des terres. Tu te souviens de la terre de mon père ? Des près d'herbe rouge qui s'étiraient jusqu'au Mont de Perdition. On y courait toute la journée en criant vers le ciel. Regarde-nous maintenant."

The Master

 

"Le roi du terrain vague !"

The Master

 

"Mon nom est…le Maître !"

Le Maître

 

"Ils ont changé…Papy…c'est comme si ça m'était déjà arrivé avant…"

Donna

 

"Breaking News. Je suis tout le monde. Et tout le monde dans le monde est moi !"

The Master

 

"La race humaine a toujours été ta préféré Docteur. Mais maintenant, il n'y a plus de race humaine. Il y a seulement, la race du Maître !"

Le Maître

 

"Et c'est ainsi que le jour de Noël, la race humaine cessa d'exister. Mais même à ce moment-là, le Maître n'avait aucune idée de son rôle dans les événements futurs. Car c'était bien plus que la fin de l'humanité Ce fut le jour où la création entière changea pour toujours Ce fut le jour où les Seigneurs du Temps réapparurent. Pour Gallifrey ! Pour la victoire ! Pour la fin du temps lui-même !"

The Lord

 

Dialogues 

 

"- Les événements approchent Wilfred, plus vite qu'on ne le pensait. Vous êtes le seul à me voir. Le seul à être au cœur des coïncidences.

- Pourquoi ? Qu'est-ce que j'ai fait ?

- Vous êtes un vieux soldat, monsieur. Sauf que vous étiez en retard. La guerre a été gagné et vous a dépassé.

- J'ai fait mon devoir.

- Vous n'avez jamais tué personne.

- Non, jamais, non. Ne dites pas ça comme si c'était honteux !

- Le temps viendra où vous devrez prendre les armes."

La Mystérieuse Femme et Wilfred

 

"- Est-ce que tu cries toute seule ?

- Oui. Peut-être. Oui"

Donna et Sylvia

 

"- Je vous aime bien.

- Merci.

- Vous avez l'air d'avoir bon goût."

Le Maître et Naismith

Repost 0
Published by Black Hole - dans Citations
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 15:57

 the-waters-of-mars.jpg

 

Dialogues avec le Docteur

 

 

"- Déclinez votre nom, votre fonction, et vos intentions.

- Le Docteur, docteur, m'amuser."

Adélaïde Brooke et le Docteur

 

"- J'ai su cette nuit-là que je le suivrais.

- Mais pas par vengeance.

- A quoi ça servirait ?

- C'est ce qui vous rend exceptionnelle."

Adélaïde Brooke et le Docteur

 

"- Mais Susie, ma petite fille, la personne qu'elle doit devenir. Elle pourrait ne jamais exister.

- Nan ! Le Capitaine Adélaïde l'inspirera de son vivant. Les détails diffèrent, mais l'histoire est la même.

- Vos ne pouvez pas le savoir ! Et si ma famille change. C'est tout l'Histoire qui pourrait changer, le futur de la race humaine. Personne ne devrait être si puissant.

- C'est vache !"

Adélaïde Brooke et le Docteur

 

"- J'ai déjà fait ce genre de choses avant. J'ai sauvé des gens ordinaires plus d'une fois. Mais jamais quelqu'un d'aussi important que vous.

- Des gens ordinaires ? Comme Mia et Yuri ? Qui décide de leur médiocrité ? Vous ?

- Pendant longtemps j'ai cru être un survivant, mais non. Je gagne. C'est ce que je suis : Un Seigneur du Temps victorieux."

Le Docteur et Adélaïde Brooke

 

 

Le Docteur

 

 

" Le bavardage vient en seconde place, la première étant occupée par l'arme pointée sur ma tête. En fait, du coup, ma tête vient en seconde position et le bavardage après. Arme, tête, bavardage. C'est nul les listes."

 

"Parce que vous avez ma parole et à 65 millions de kilomètres de chez vous, ma parole est tout ce que vous avez."

 

"Je suis désolé, de tous mes cœurs. C'est un de ces rares moments où je n'ai pas le choix."

 

"J'ouvre la bouche, des mots en sortent, mais ils ont rarement du sens."

 

"Je fais la maintenance de l'Univers!"

 

"L'eau est patiente Adélaïde. L'eau attend. Elle érode les sommets, les montagnes, le monde entier. L'eau gagne toujours."

 

"Je crois que certains instants dans le temps sont fixes. Des instants très courts, précieux. Tout le reste est en mouvement, tout peut arriver, mais ces instants-là, ils ne doivent pas bouger. Cette base sur Mars, avec vous, Adélaïde Brooke, c'est un de ces instants vitaux. Ce qui arrive ici doit toujours arriver."

 

"Imaginez un peu Adélaïde. Si vous commenciez un voyage qui mène la race humaine au beau milieu des étoiles. Tout commence avec vous."

 

"Vous essayez de les sauver. Mais en le faisant vous provoquez la catastrophe. Tout ce que je fais…ça provoque les évènements."

 

"Aujourd'hui, le 21 novembre 2059, le Capitaine Brooke actionne cette bombe, emportant la base et tous les membres de son équipe avec elle. Personne ne saura jamais pourquoi. Mais vous sauvez la Terre. C'est ce qui inspire vitre petite fille. Elle emmène votre peuple dans la galaxie car vous mourrez sur Mars. Vous mourrez, aujourd'hui. Elle vole à travers l'espace comme si elle essayait de vous retrouver."

 

"J'adore les robots marrants !"

 

 

Adélaïde Brooke

 

 

"C'est le chaos sur Terre depuis 40 ans. Le climat, l'ozone, le pétrole. L'espère a failli s'éteindre. Pouvoir s'envoler, dépasser ça, découvrir un monde sans fumée, où la seule lumière directe vient du Soleil…Oui, ça en vaut la peine."

 

"Je me fiche de savoir qui vous êtes. Un Seigneur du Temps victorieux, c'est mal."

 

Repost 0
Published by Black Hole - dans Citations
commenter cet article
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 21:55

planet of the dead

Dialogues avec le Docteur

« - Parée à toute éventualité.

- Moi aussi. »

Lady Christina et le Docteur

 

« - Vous êtes un alien ?

- Oui. Vous n’êtes pas obligé de m’embrasser non plus.

- Vous ressemblez à un humain.

- Et vous à un Seigneur du Temps. »

Carmen et le Docteur

 

« - Pire c’est et plus j’aime !

- Moi aussi. »

Le Docteur et Lady Christina

 

« - Quelque chose. Quelque chose arrive. Ca se déplace avec le vent. Et ça brille.

- Qu’est-ce que c’est ?

- La mort. La mort arrive. »

Carment et le Docteur

 

« - Ils me croient.

- Juste comme ça ?

- J’ai un visage honnête. Et leur traducteur leur dit que je dis la vérité. Mais c’est surtout le visage… »

Lady Christina et le Docteur

 

« - Elle a plus de 1000 ans, elle vaut 18 millions de livres. Faites y attention.

- Je vous le promets.

- Je vous hais ! »

Lady Christina et le Docteur

 

« - Prochain arrêt…

- La Terre ! »

Le Docteur et Lady Christina

 

« - Faites vraiment attention. Parce que votre chanson prend fin.

- Qu’est-ce que vous voulez dire ?

- Il revient. Il revient des ténèbres. Et il frappera quatre fois. »

Carmen et le Docteur

 

Dialogues

« - Diamants, ce sont des vrais. Conduisez.

- Ca me va ! »

Lady Christina et le conducteur du bus.

 

« - Les voix pleurent.

- Quelles voix ma chérie ?

- Les morts. Nous sommes entourés par des morts. »

Carmen et Lou

 

« - Si rapides, si puissants, ils chevauchent la tempête, ils sont la tempête.

- Que sont-ils ?

- Ils dévorent. »

Carment et Lou

 

Le Docteur

 

« Salut, je suis le docteur. Joyeuses Pâques ! »

 

« En fait finissez le. C’est plein de sucres et je tiens à ces dents. »

 

« J’ai comme l’impression qu’on est allé un peu plus loin que Brixton. »

 

«  Pensez à eux. Car cette planète dehors, les trois soleils, les vortex, le sable, cette planète n’est rien. Vous m’entendez ? Rien comparée à tout ce qui vous attend. La nourriture, la maison, les gens, accrochez-vous à ça. Car on va les retrouver. Je promets. Je vais vous ramener à la maison. »

 

« Des humains dans un bus et c’est moi qu’on accuse. »

 

« Sauf que cette boîte bleue, je l’ai volée…à mon propre peuple. »

 

« Des gens ont voyagé avec moi et je les ai perdus. Je les ai tous perdus. Plus jamais. Jamais. »

 

« D’accord. Je vais aller dans cette cabine de police et m’arrêter tout seul. »

 

Personnages

 

« Vous êtes celui qui a les réponses. Je ne vous lâche pas des yeux. »

 

« C’est pas un nom, c’est un problème psychologique. »

Lady Christina

 

« Toutes ces vois dans la tête de Carmen, elle les entend mourir. »

Carmen

Repost 0
Published by Black Hole - dans Citations
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 21:10

perso4.jpg

Dialogues avec le Docteur

Partners in Crime

« - Il serai temps que quelqu’un m’explique ce qui se passe ici.

- Vous êtes journaliste ?

- Oui

- Alors trouvez. »

La journaliste et le Docteur

 

« - Attendez. Juste avec de mourir. Vous savez ce qui se passe quand on met deux appareils soniques face à face ?

- Non.

- Moi non plus ! Alors voyons voir ! »

Le Docteur et Foster

 

Fires of Pompeii

« - Mes Sœurs. Je lis dans ses pensées. Son arme est inoffensive.

- Certes mais ça doit piquer. »

Sœurs et le Docteur

 

Planet of the Ood

« - Je pense que votre chanson doit bientôt s’arrêter.

- Ce qui veut dire ?

- Toutes les chansons ont une fin. »

Ood Sigma et le Docteur

 

The Sontaran Stratagem / The Poison Sky

« - Ils sont pressés de vous rencontrer.

- J’aimerais pouvoir dire la même chose. »

Martha et le Docteur

 

« - Nous n’avons rien trouvé. C’est pourquoi nous avions besoin d’un expert.

- Vraiment ? Qui est-ce ? … Ah oui ! C’est moi ! »

Martha et le Docteur

 

« - Comment avez-vous réussi à rentrer ?

- Par la porte des intrus ! »

Sontarien et le Docteur

 

« - Général Staal, de la Dixième Flotte Sontaran. Staal l'Invaincu!

- Bien, ce n’est pas vraiment un bon surnom. Qu’est-ce que vous faites si vous êtes vaincu ? Plus si Invaincu que ça désormais ! »

Sontarien et le Docteur

 

« - C’est brilliant !

- Aimeriez-vous ça Docteur ?

- Non, non pas du tout. Pas moi. »

Le Docteur et un officier de l’UNIT.

 

Doctor’s Daughter

« - Je partage des traits avec un primate, ça ne fait pas de moi l’oncle du singe !

- Je ne suis pas un singe ! »

Le Docteur et Jenny

 

« - Tu persistes à dire que tu n’es pas un soldat. Mais regarde-toi. Elaboration de stratégie comme un général.

- Non. J’essaye  d’arrêter la guerre.

- N’est-ce pas ce que fait chaque soldat ?

- Et bien, j’imagine. Mais c’est… »

Jenny et le Docteur

 

« - Mais on n’a pas le choix.

- On n’a toujours le choix. »

Jenny et le Docteur

 

The Unicorn and the Wasp

« - Pour un grand détective vous êtes passé à côté d’un indice capital !

- Quoi ? Le bout de papier dans la cheminée ?

- Mais vous regardiez ailleurs !

- Oui, mais je vous ai vu dans le miroir. »

Agatha Christie et le Docteur

 

Silence in the Library / Forest of the Dead

« - Oh ! Tu n’es pas qui tu es ? Dis moi, tu n’es pas archéologue.

- Avez-vous un problème avec les archéologues ?

- Je suis un voyageur du temps. Je montre du doigt et rigole des archéologues. »

Le Docteur et River Song

 

« - Vous êtes plus jeune que jamais.

- Vous m’avez donc déjà vu ?

- Docteur. S’il vous plaît dites moi que vous savez qui je suis.

- Qui êtes vous ? »

River Song et le Docteur

 

« - Désolée, vous ne pouvez pas lire le livre, c’est contraire aux règles.

- Quelles règles ?

- Vos règles. »

River Song et le Docteur

 

« - Tu es jeune !

- Je ne suis vraiment pas jeune, vous savez.

- Mais si tu l’es ! Tes yeux ! »

River Song et le Docteur

 

« - Vous avez besoin d’être moins émotionnel Docteur.

- Je ne suis pas émotionnel. »

River Song et le Docteur

 

« - Je parie que je vous aime…

- Oh oui ! »

Le Docteur et River Song

 

Midnight

« - 4h à rester assis ici ?!

- Vous savez quoi ? On va devoir se parler ! »

Le papa de Jethro et le Docteur.

 

« - Nous stabilisons le carburant, ce ne sera pas long.

- Non, car le carburant est ici et il va très bien. C’est un moteur à micro essence, le stabiliser ne veut rien dire. Désolé, je suis un docteur très intelligent. Alors ? »

Joe et le Docteur

 

« - Toc toc.

- Qui es là ? »

Le Docteur et Jethro

 

« - Je ne veux pas qu’elle devienne moi, les choses pourraient empirer.

- Oui, comme si vous étiez spécial.

- En fait, oui, c’est le cas. »

Le Docteur et la mère de Jethro

 

Stolen Eart / Journey’s end

« - J’ai mes enfants Docteur. Et qu’avez-vous à présent ?

- Après tout ce temps. Et tout ce qu’on a vu, tout ce qu’on a perdu, je n’ai qu’une chose à vous dire…Bye ! »

Davros et le Docteur

 

« - Rose, tu étais dans un monde parallèle, ce monde est en avance dans le temps. Tu as vu le futur. C’était comment ?

- Les ténèbres.

- Les étoiles disparaissaient (Donna)

- Une à une. On regardait le ciel et elles s’éteignaient. »

Le Docteur et Rose

 

« - Le TARDIS a été détruit. Dites-moi, Docteur, que ressentez-vous ? De la colère ? De la peine ? Du désespoir ?

- Oui.

- Si les émotions sont si importantes, nous vous avons sûrement amélioré… »

Empereur Dalek et le Docteur

 

« - L’homme qui abhorre la violence. Qui ne porte jamais d’arme. Mais voici la vérité, Docteur. Vous prenez des gens ordinaires et vous en faites des armes. Voyez vos Enfants du Temps, transformés en meurtriers. J’ai crée les Daleks, Docteur. Vous avez crée ça.

- Ils essaient d’aider.

- Ils se sont déjà sacrifiés aujourd’hui pour leur Docteur bien-aimé. La Terrienne qui est tombée en ouvrant le Réseau Clandestin. Et combien d’autres ? Pensez-y ! Combien sont morts en votre nom ? Le Docteur. L’Homme qui continue à fuir, sans ne jamais se retourner. Car il ne l’ose pas, par honte. Voici ma dernière victoire, Docteur. J’ai révélé…votre vraie nature. »

Davros et le Docteur

 

« - Qu’as-tu fait ?

- J’ai accompli la prophétie. »

Le Docteur et le DocteurBis

 

« - J’ai passé des mois à te chercher. Je ne pars pas maintenant.

- Mais tu dois pourtant. Car nous avons sauvé l’Univers mais cela a un prix et le prix, c’est lui. Il a détruit les Daleks. Il a commis un génocide. Il est trop dangereux pour être laissé seul.

- Tu m’as fait !

- Exact. Tu es né au combat. Plein de sang, de colère et de revanche. Ca te rappelle quelqu’un ? C’est moi, à notre première rencontre. Et tu m’as rendu meilleur. Tu peux faire la même chose pour lui.

- Mais ce n’est pas vous…

- Il a besoin de toi. C’est tout à fait moi. »

Le Docteur, le DocteurBis et Rose

 

« - La dernière fois que je suis venue ici, lors du pire jour de ma vie, que m’avez-vous dit avant de partir ? Allez…dites le !

- J’ai dit, Rose Tyler.

- Oui, et la fin de cette phrase, c’était quoi ?

- Ai-je besoin de le dire ? »

Rose et le Docteur

 

« - Je vous chercherai, monsieur.

- Vous ne devez jamais lui dire !

- Non, non. Mais tous les soirs, Docteur, quand le ciel s’assombrira et que les étoiles se lèveront, je regarderais le ciel, pour elle. Je regarderais le ciel et je penserais à vous.

- Merci. »

Wilfried et le Docteur

 

Le Docteur et Donna

Partners in Crime

« - Vous paraissez plus vieux.

- Merci »

 

« - Elle en pinçait pour moi.

- Elle est folle cette Martha. Aveugle. Trop gentille. »

 

Fires of Pompeii

« - Qui en décide ?

- Moi.

- Quoi, vous êtes le chef ?

- Tardis, Seigneur du Temps, oui !

- Donna, Humaine, non ! »

 

« - J’aurais mon mot à dire là-dessus, homme de l’espace.

- Je m’en doute ! »

 

« - Ne me dites pas que le Tardis a disparu.

- Okay.

- Où est-il ?

- Vous m’avez dit ne pas vous le dire.

- Faites pas le malin en latin ! »

 

« - Tous ces gens sont morts

- Evitez de leur dire ça. »

 

Planet of the Ood

« - Ses yeux sont devenus rouges. Qu’es-ce que c’était ?

- Des ennuis. »

 

« - 1426 ? Je suis en 1426 ?

- Génial non ? »

 

« - Mais à mon époque, ils disent tous qu’on a plus longtemps à vivre. Ces trucs sur le réchauffement climatique, la pollution, les abeilles qui disparaissent.

- Ouais. Ce truc sur les abeilles est bizarre. »

 

« - Est-ce qu’on est plus des explorateurs ou plus une virus ?

- Je me le demande parfois. »

 

« - Où as-tu appris à siffler ?

- Au stade tous les samedis. »

 

« - Un énorme empire basé sur des esclaves.

- Pas si différent de ton époque.

- Eh ! J’ai pas d’esclaves !

- Qui fabrique tes vêtements d’après toi ? »

 

« - Vous l’entendez toujours ?

- Tout le temps. »

 

« - Vous êtes un idiot (elle parle à Mr Halpen). Ils sont nés avec leurs cerveaux dans les mains, vous ne comprenez pas qu’ils sont pacifiques ? Ils n’ont pas le choix car une créature comme ça doit croire tout ceux qu’elle rencontre.

- Bien envoyé.

- Merci. »

 

« - Ce sont de bonnes menottes.

- Je suis contente de le savoir. Au moins on a eu de la bonne qualité. »

 

The Sontaran Stratagem / The Poison Sky

« - Tu m’as sauvé la vie, tant de fois. Tu es…Tu rentres juste chez toi pour une visite, c’est ce que tu essayes de me dire ?

- Tu es…Tu sais ce que tu es ? Un grand, grand imbécile de l’espace ! »

 

« -Où vas-tu ?

- Arrêter la guerre ! »

 

Doctor’s Daughter

« - Vous êtes complètement impossible !

- Je ne suis pas impossible ! »

 

« - Qui est-elle ?

- Et bien…C’est ma fille. »

 

« - Je ne suis pas sa femme !

- Nous…nous ne sommes pas un couple. »

 

« - C’est impossible !

- Pas impossible ! Juste un peu improbable ! Superbe ! »

 

The Unicorn and the Wasp

« - Vous pouvez dire en quelle année nous sommes juste à l’odeur ?

- Oh oui.

- Ou, peut être est-ce cette superbe voiture de collection qui arrive en haut de l’allée ? »

 

« - Typique. Tous les hommes beaux sont de l’autre bord.

- Ou Seigneur du Temps. »

 

« - C’est une guêpe géante !

- Qu’est-ce que tu veux dire, une guêpe géante ?

- Je veux dire la guêpe est géante ! »

 

 Silence in the Library / Forest of the Dead

« - J’aime les biographies !

- Oui, c’est bien toi. Toujours une mort à la fin.

- Tu as besoin d’une bonne mort. »

 

« - Peut être qu’on est dimanche.

- Non, je n’atterris jamais le dimanche. Le dimanche est ennuyeux… »

 

« - Comptez les ombres! 

- Une. Ici. Je l’ai compté.

- Ouais. Mais qu’est-ce qui la projette ? »

 

« - Vous allez bien ?

- Je vais toujours bien.

- Est-ce que « aller bien » est un code des Seigneurs du Temps pour dire « Vraiment, non, ça ne va pas du tout. »

 

Midnight

« - Une cascade de saphirs ! C’est une cascade faite de saphirs ! Ce joyau, de la taille d’un glacier, atteint les falaises de l’Oubli puis se brise au bors en saphirs qui tombent sur 30km dabs un ravin de crytal.

- Vous dites ça à toutes les filles ! »

 

Turn Left

« - Elle m’a dit de vous prévenir. Elle a dit deux mots.

- Deux mots ? Lesquels ? Qu’est-ce qu’elle a dit ?

- Bad Wolf. »

 

« - Docteur, c’est quoi ? C’est quoi Bad Wolf ?

- C’est la fin de l’Univers. »

 

Stolen Eart / Journey’s end

« - Alors ? Qu’est-ce que c’est que la Proclamation de l’Ombre ?

- C’est le nom chic de la police. Police de l’espace. »

 

« - Les abeilles sont des aliens ?

- Sois pas stupide…pas toute. »

 

« - Je suis venu ici quand j’étais enfant. J’avais 90 ans. C’était le centre d’une brèche dans le temps et l’espace.

- Donc où sont les 27 planètes ?

- Nulle part. »

 

« - Donna, quand tu as rencontré Rose dans le monde parallèle, qu’à t’elle dit ?

- Juste…que les ténèbres arrivaient.

- Rien d’autre ?

- Pourquoi ne pas lui demander vous-même ? »

 

« - Tu sais même pas changer une prise !

- On parie, garçon du temps ? »

 

« - Il n’ y a jamais eu de méta crise Seigneur du Temps / Humain avant et tu sais pourquoi ?

- Parce que c’est impossible. »

« - Je serai resté avec vous. Pour toujours.

- Je sais.

- Le reste de ma vie. A voyager. Dans le TARDIS. Le DocteurDonna. »

 

Dialogues avec Donna

Partners in Crime

 « - Stacy Campbell ?

- Elle est partie.

- Où ça ?

- Elle est juste partie.

- Merci pour rien. »

Taxi et Donna

 

Fires of Pompeii

« - Ce jacassement se finira à jamais.

- Ne me faites pas rêver. »

Sœur et Donna (en parlant du jacassement du Docteur)

 

« - La Fausse Prophète nous donnera et son sang et son souffle.

- Et une baffe dans une minute. »

Sœur et Donna

 

Planet of the Ood

« - Vous…vous l’avez tué !

- Très observatrice la rouquine. »

Donna et Mr Halpen

 

« - Il parle de vous tout le temps.

- Je redoute ce qu’il dit…

_ Non, non, il dit des choses bien. »

Donna et Martha

 

The Unicorn and the Wasp

« - Il vient juste de frapper de nouveau, les perles de Lady Babbignton volées sous nez !

- Drôle d’endroits pour des perles. »

Lady Eddison et Donna

 

Silence in the Library / Forest of the Dead

« - J’ai oublié.

- Et puis tu t’es souvenu. »

Donna et le Dr Moon

 

« - Le Docteur ! J’ai vu le Docteur.

- Oui tu l’as vu, Donna, et puis… tu as oublié »

Donna et le Dr Moon

 

Turn Left

« - Tu ne vas pas rendre le monde meilleur en lui criant dessus comme ça !

- Je peux essayer… »

Wilfried et Donna

 

« - Qui êtes vous ?

- J’étais comme vous. J’étais vous. Vous avez voyagé avec le Docteur, Donna, dans un autre monde. »

Donna et Rose

 

« - Quelque chose va se passer, Donna. Quelque chose de pire !

- Le monde est infect. Comment ça pourrait être pire ?

- Croyez-moi. On a besoin du Docteur plus que jamais. J’ai été tirée d’un autre univers car tous les univers sont en danger. Ca va arriver Donna. Venant des cieux on ne pourra pas l’arrêter.

- Quoi ?

- L’obscurité… »

Rose et Donna

 

« - Je ne suis rien !

- Donna Noble, vous êtes la femme la plus importante de toute la création ! »

Donna et Rose

 

« - Je suis prête. Car j’ai compris maintenant. Vous disiez que j’allais mourir, vous vouliez dire ce monde, il disparaîtra…mais sans mourir car un monde meilleur prend sa place. Le monde du Docteur ! Et je suis encore vivante ! C’est vrai, je ne meurs pas. Si je change les choses, je ne meurs pas. C’est…c’est vrai n’est-ce pas ?

- Je suis désolée. »

Donna et Rose

 

Stolen Eart / Journey’s end

« - C’est vous ?!

- Oh oui !

- Vous êtes nu ?!

- Oh oui ! »

Donna et le DocteurBis

 

« - Ce corps n’a qu’un cœur.

- Comme un humain.

- Oh ! C’est dégoûtant ! »

Le DocteurBis et Donna

 

« - Et bien, l’homme de l’espace !

- Et bien, Terrienne ! Je parle comme toi. Ca fait assez….brusque. »

Donna et le DocteurBis

 

Personnages

Partners in Crime

« C’est ici que le futur commence et la Grande Bretagne sera mince. »

« Car s’il y a quelqu’un qui sait bien dégraisser c’est moi. »

« Ceci, est l’étincelle de la vie »

« Oui, il est malin celui-là. Il est temps de découvrir qui il est. »

Foster

 

« Mais on y arrivera un jour. Dans une centaine d’années, on parcoura les étoiles. »

Wilfried

 

Fires of Pompeii

« Mais qu’est le noir à part le présage du Soleil ? »

« Doctor, elle revient. »

Dextrus

 

« Votre vrai nom est caché. Il brûle dans les Etoiles, dans la Cascade de Méduse elle-même. »

« Vous êtes un Seigneur, monsieur. Un Seigneur du Temps. »

Evelina

 

Planet of the Ood

« Les Oods. Venus d’un monde éloigné. Ils ont voyagé à travers les étoiles. Avec tous le même but. Servir.

Voix

 

« Le cercle…le cercle doit être brisé. »

Delta 50

 

« Nous avons juste un lot infecté. Mais l’infection va être stérilisée. »

Mr Halpen

 

« Et sachez, Docteur-Donna, qu’on ne vous oubliera jamais. Nos enfants chanteront les louanges de Docteur-Donna, et les enfants de nos enfants,  le vent, la glace et la neige transporteront vos noms pour l’éternité. »

Ood Sigma

 

« Ceci est votre destination finale »

Sat-Nav

 

The Sontaran Stratagem / The Poison Sky

« C’est Martha. Et je vous ramène sur Terre. »

« Oh ! Mon Dieu ! C’est moi ! »

Martha Jones

 

« La légende raconte qu’il a mené la bataille dans la dernière grande Guerre du Temps. La plus grande guerre de toute l’histoire, et nous n’avons pas été autorisé à y participer ! »

« Ce n’est pas une guerre ! C’est du sport ! »

Sontarien

 

« Dites au Docteur que c’est le signal Cordolaine. Il est le seul à pouvoir les stopper. »

Ross

 

Doctor’s Daughter

« Je vais devoir me débrouiller. Prends en de la graine papa ! »

« Oh ! J’ai tout l’Univers ! Des planètes à sauver, des civilisations à délivrer, des créatures à vaincre ! Et une sacrée dose de course à pied ! »

Jenny

 

The Unicorn and the Wasp

« Je pense avoir compris quelques uns de ces mots. Assez pour savoir que vous êtes complètement fou ! »

« Le Docteur a ouvert mon esprit à croire maintes choses… »

Agatha Christie

 

Silence in the Library / Forest of the Dead

« Courez. Pour l’amour de Dieu, courez. Aucun endroit n’est sûr. La bibliothèque s’est fermée, nous ne pouvons pas…Oh ! Ils sont ici…Fin du message »

Tête du bibliothécaire 

 

« Mémento. La bibliothèque est une brèche. D’autres arrivent. »

Node-Automat

 

« Le monde réel est un mensonge. Et tes cauchemars sont réels. La bibliothèque est réelle. »

« Plus de rêve, alors ? Le Docteur, la cabine bleue, le temps et l’espace. »

Dr Moon

 

« C’est ainsi que le temps progresse ici. Comme dans un rêve. »

« S’il meurt, je le tuerai ! »

« Certains jours sont spéciaux. Certains jours sont tellement bénis. Certains jours, personne ne meurt du tout ! »

River Song

 

« C’est seulement la moitié d’une vie bien sûr, mais c’est pour toujours. »

Lux

 

Midnight

« Et nous voilà à traverser Midnight sans jamais la toucher. »

Pr Hobbles

 

« Regardez tous ces diamants. Empoisonnés par le Soleil. Personne ne peut les toucher. »

Claude

 

« Réfléchissez-y, ces coups ont fait le tour de la navette jusqu’à ce qu’il la trouve. Et c’est elle qui avait le plus peur. C’est peut-être ce dont il avait besoin. C’est comme ça qu’il est entré. »

Jethro

 

« Il a attendu si longtemps dans l’obscurité et le froid et les diamants. Jusqu’à votre arrivée. Des corps si chauds. Avec du sang. Et de la douleur. »

 « Jetez le au Soleil et dans la nuit. »

Sky

 

Turn Left

« Je vois le futur. Racontez moi le passé. »

« Votre vie aurait pu prendre l’un ou l’autre de ces chemins. »

« Refaites le choix, Donna Noble, et pensez autrement. Prenez à droite. »

« Tournez à droite et ne rencontrez jamais cet homme. Tournez à droite et changez le monde. »

Diseuse

 

« Rien de tout ce la ne devait arriver. Il y avait un homme. Un homme formidable. Et il arrêtait ça. Le Titanic, les Adiposes, ATMOS, il a mit fin à tout ça. »

« J’ai traversé assez d’univers pour savoir que le mauvais mot au mauvais moment peut changer tout un nexus de causalité. »

« Vous ne vous en rappelez pas. C’était un jour comme les autres. Mais en tournant vous n’avez jamais rencontré le Docteur. Et le monde entier a changé autour de vous. »

« Mais c’est le Docteur et Donna Noble. Ensemble. Pour arrêter l’extinction des étoiles »

Rose

 

« Des camps de travail. Ca s’appelait déjà comme ça la dernière fois. »

« Elles s’éteignent. Oh mon Dieu, Donna ! Les  étoiles s’éteignent ! »

Wilfried

 

Stolen Eart / Journey’s end

« Maintenant, on a des problèmes…et ce n’est que le début. »

« Ok vous deux. Vous pouvez reposer tout ça ou vous barrer vite fait. Vous aimez mon flingue ? »

Rose

 

« Les Seigneurs du Temps font partie de la légende. Ils font partie des mythes et murmures des Espèces Supérieures. Vous…ne pouvez pas exister. »

Proclamation de l’Ombre

 

« Je ne peux rien faire. Je suis désolé. On est mort. »

« C’est bien ma veine. Je grimpe sur trois kilomètres d’aération, guettant des signes de vie sur ce trus…et sur qui je tombe ? Mickey Mouse ! »

Jack Harkness

 

« Tu es revenue. C’est la fin du monde et tu es revenue me voir moi. »

Mère de Martha

 

« Mais je ne renie pas mes actes. Car je savais, je savais qu’un jour la Terre serait en danger et que le Docteur ne serait pas là. »

« Mais ma vie ne compte pas. Pas si ça peut sauver la Terre. »

Harriet Jones

 

« Votre voix est différente bien que votre arrogance soit toujours la même. »

« Bienvenu dans mon nouvel Empire, Docteur. »

« Rempli par tant de feu, n’est-ce pas ? Et dire que vous avez traversé des univers entiers, enjambant parallèle après parallèle, pour le retrouver. »

« Oh ! C’est ça ! La colère ! Le feu ! La rage d’un Seigneur du Temps qui a massacré des millions ! Le voilà. Vous faites votre timide ? Montrez à votre amie. Montrez lui votre vraie nature. »

« Les gens, les planètes et les étoiles deviendront poussières et la poussière deviendra atomes et les atomes deviendront…rien. »

« Ceci est mon ultime victoire Docteur ! La destruction de la réalité même. »

« N’oubliez jamais, Docteur. Vous êtes responsable ! C’est vous, pour toujours…vous êtes le Destructeur des Mondes ! »

Davros

 

« Et la mort arrive. Je peux la sentir. Une mort éternelle pour le plus fidèle compagnon. »

« J’ai prédit cela, dans la nature et dans le vent, le Docteur sera là, comme témoin. A la fin de tout. Le Docteur et ses précieux Enfants du Temps. Et l’un d’eux mourra. »

« L’âme du Docteur est révélée. Regardez le ! Regardez en son cœur ! »

Dalek Caan

 

« Le dernier enfant de Gallifrey est impuissant. »

« Vous êtes connectez que TARDIS. Sentez le mourir. »

Empereur des Daleks

 

« Vous savez, vous agissez tellement comme un homme solitaire. Mais regardez-vous. Vous avez la plus grande famille sur Terre ! »

Sarah Janes

 

Dialogues

Fires of Pompeii

« - Oh ! Frère et Sœur ! Vous vous ressemblez beaucoup !

- Vraiment ? (Docteur et Donna ensemble) »

Lobes, le Docteur et Donna

 

Planet of the Ood

« - Bien, Mr Noble, Mme Noble, si vous voulez bien me suivre.

- Oh ! Non, on est pas mariés !

- Vraiment pas.

- Jamais.

- Jamais de la vie. »

Solana, le Docteur et Donna

 

The Sontaran Stratagem / The Poison Sky

« - Arrêtez de jouer, Humpty Dumpty et dites nous qui vous êtes.

- C’est une référence à ma taille ? »

Soldat et Sontarien

 

« - Mon Dieu…On dirait des trolls.

- J’aime votre diplomatie.  Ah ! Général Staal, depuis quand êtes-vous devenu un lâche ?

- Oh ! Quelle diplomatie ! »

Officier de L’UNIT, le Docteur.

 

« - Juste…envoie cette chose là-bas. Mettez le retardateur.

- Je ne peux pas.

- Pourquoi pas ?

- Je dois leur laisser le choix. »

Martha, le Docteur, Donna et le Docteur.

 

Silence in the Library / Forest of the Dead

« - Ecoute moi. La bibliothèque est dans ton esprit.

- Je sais qu’elle est dans mon esprit. Mais quelque chose a pénétré à l’intérieur. »

Dr Moon et la jeune fille

 

« - Vous venez juste de le rencontrer !

- Non, il vient juste de me rencontrer. »

Mr Lux et River Song

 

Stolen Eart / Journey’s end

« - La fin du monde, chérie. Fin de ce monde puant !

- Buvez à ma santé mon gars ! »

Un passant et Rose

 

« - Gwen, Ianto, ça va ?

- Rien de cassé. Légère perte de dignité. Rien de nouveau. »

Jack Harkness et Ianto Jones

 

« - Harriet Jones, ex premier ministre.

- Oui, nous savons qui vous êtes.

- Oh ! Vous ne savez rien des humains et c’est ce qui causera votre perte. »

Harriet Jones et un Dalek

 

« - Alors vous êtes trois ? Trois Docteurs ?

- Je ne vous dirai même pas à quoi je pense en ce moment… »

Rose et Jack Harkness

 

« - J’étais enceinte, vous vous rappelez. C’est un petit garçon.

- Oh ! Génial ! Comment vous l’avez appelé ?

- Docteur.

- …Vraiment ? »

Jackie et le DocteurBis

 

« - Je lui ressemble, je pense comme lui. Mêmes souvenirs, mêmes pensées, tout est pareil. Sauf que moi, je n’ai qu’un cœur.

- Ce qui veut dire ?

- Je suis en partie humain. Le côté vieillissant par exemple. Je vais vieillir, je ne me régénérerais pas. Je n’ai qu’une vie, Rose Tyler. Je pourrais la partager avec toi…si tu veux. »

Le DocteurBis et Rose

 

Repost 0
Published by Black Hole - dans Citations
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 19:58

Partners in Crime

« Il est toujours là, quelque part. Et je le trouverai papy. Même si je dois attendre 100 ans, j’attendrai. »

 

« Oh ! Je n’y crois pas ! Vous avez toujours le même costume. Vous ne vous changez jamais ? »

 

« Quoi ? Comme une super nounou de l’espace ? »

 

« C’est une solution. Se cacher dans un placard. J’aime ça. »

 

« J’ai fait coucou à de la graisse. »

 

« Vous n’êtes qu’un grand truc maigre fait de rien, de rien extraterrestre. »

 

Fires of Pompeii

« Tu as peut être des yeux sur tes mains mais ils finiront au fond de ton crâne quand j’en aurais terminé avec toi. »

 

« Je suis désolée. Vraiment désolée. Mais vous allez tous mourir. »

 

« Je ne suis pas experte mais on parle des 7 collines de Rome. Pourquoi n’en ont-ils qu’une ? »

 

« Oh ! Mon Dieu ! C’est…c’est tellement Romain ! »

 

« Une minute…Ce panneau est en anglais. Vous vous fichez de moi, on est Disney ? »

 

« Vous l’avez combattu avec un pistolet à eau ! Je vous adore ! »

 

Planet of the Ood

« Vous avez une cabine. Il a une ferrari. »

 

« J’ai passé tout ce temps à vous attendre Docteur, parce que je pensais que ce serait merveilleux. Je veux rentrer. »

 

The Sontaran Stratagem / The Poison Sky

“Elle s’est fiancée, idiot”

 

« Il est bien trop maigre. Vous vous coupez en lui faisant un câlin. »

 

« Donna, au fait, Donna Noble puisque vous ne le demandez pas. Je voudrais un salut. »

 

« Peut être pourrions nous être sentimentaux après que le monde est arrêté d’étouffer. »

 

« Je ne vous ai jamais dit combien je vous détestais ? »

au Docteur

 

Doctor’s Daughter

« Oh ! Tu es à court de mots ! J’adore ça ! Continue, Jenny ! »

 

« Laissez moi distraire celui-ci. J’ai appris quelques artifices féminins au fils de ans ! »

 

«  Pitié ! Tu es l’homme le plus anormal que j’ai jamais connu ! »

 

«  Il sauve des planètes, des civilisations. Il combat d’horribles créatures. Et il court beaucoup. Sérieusement, on passe beaucoup de temps à courir. »

 

« J’ai vu des choses magnifiques. Des mondes tout neufs. »

 

« Je voyagerais avec cet homme pour toujours. »

 

The Unicorn and the Wasp

« Je veux dire c’est comme rencontrer Charles Dickens entouré par des fantômes…à Noël… »

 

« Hé, ça change ! Il y a un monstre. Et on lui court après ! »

 

Silence in the Library / Forest of the Dead

« Je veux dire. Les livres ne peuvent-ils pas être en vie ? »

 

« Ceci n’est pas réellement moi ? Ceci n’est pas mon vrai corps ? Mais…J’ai suivi un régime ! »

 

« J’ai crée l’homme parfait : superbe, il m’adore, et à peine capable de dire quoi que ce soit. Qu’est-ce qu’il dit à propos de moi ? »

 

« Quand vous courez au côté du Docteur, vous avez l’impression que ça ne finira jamais. Mais cependant, vous pouvez toujours essayer, vous ne pouvez pas courir pour toujours. Tout le monde sait que tout le monde meurt et personne ne le sait mieux que le Docteur. »

 

Turn Left

« Virez Cliff. Il ne fait rien de ses journées ! Désolé Cliff…En fait non, pas du tout. Que fais-tu de tes journées ? »

 

« Sauf qu’il n’y a pas de guerre, pas de combat. Il y a juste...ça. »

 

« Les blondes, ça marche peut être avec les mecs mais pas avec moi, miss. »


Stolen Eart / Journey’s end

« Je suis Donna, je suis humaine, peut être pas une légende mais aussi important que les Seigneurs du Temps. Merci. »

 

« Vous pouvez me serrer dans vos bras si vous voulez…Non, vraiment, vous pouvez. »

Au capitaine Jack Harkness

 

« Ne restez pas à rien faire, bande de maigrichons en costume ! Au boulot ! »

 

« Vous n’êtes que des Seigneurs du Temps, imbéciles, il vous manquait ce petit côté humain, cet instinct viscéral procuré par la planète Terre. »

 

« Mi Humaine, mi Seigneur du Temps et j’ai hérité de la meilleure partie du Docteur…son esprit. »

Repost 0
Published by Black Hole - dans Citations
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 20:35


Partners in Crime

« Inspection du travail. Département audiovisuel. »

 

« Non, j’ai rencontré des personnes chats. Vous n’avez rien à voir avec eux. »

 

« Rendez-vous service. Partez. »

 

« J’essaie de vous aider intendante. C’est votre unique chance. Car si vous n’arrêtez pas, alors je vous arrêterai. »

 

« Ce n’est plus nous qui avons des ennuis, c’est elle. »

 

Fires of Pompeii

« Je dois vous prévenir. Elle est composée de 70% d’eau. »

 

«Si Pompéi est détruite ce n’est plus l’Histoire. C’est moi. »

 

« Je ne peux pas revenir en arrière. Jamais. Je ne peux simplement pas, je ne peux pas. »

 

« Tu avais raison. Parfois j’ai besoin de quelqu’un. »

 

« J’adore ne pas savoir. C’est stimulant. »

 

« Allons Quintus ! Meurs dignement ! »

 

« Pompéi. On est à Pompéi et c’est le jour de l’éruption. »

 

« C’est la Rome antique, tout passe. C’est comme Soho mais en plus grand. »

 

« Parce que c’est comme ça que je vois l’Univers. Chaque seconde, je peux voir ce qui est, ce qui était, ce qui pourrait être, ce qui ne doit pas être. C’est le fardeau d’un Seigneur du Temps, Donna. Et je suis le dernier. »

 

Planet of the Ood

« Il neige ! De la vraie neige ! De la neige digne de ce nom, enfin ! »

 

« Donna Noble. Citoyenne de la Terre. Les pieds sur une autre planète. »

 

« Qu’est-ce que vous allez faire de moi ? M’arrêter ? M’enfermer ? Me mettre en cage ? Et bien c’est trop tard ! »

 

« Docteur. Donna. Amis. »

 

« Drôle de chose que le subconscient. Il prend tout un tas de formes. C’est apparu comme la vengeance dans les yeux rouges. Comme la colère dans les Oods enragés. Et ensuite il y a eu la patience. Toute cette intelligence et cette pitié concentrées sur Ood Sigma. Comment va cette chute de cheveux Mr Halpen ? »

 

The Sontaran Stratagem / The Poison Sky

« Je suis coincé. Sur Terre. Comme…Comme une personne ordinaire. Comme un Humain ! Ca craint ! Sans vouloir t’offenser mais vraiment… »

 

« C’est une cabine téléphonique. Elle contient un téléphone. Un dispositif téléphonique pour communiquer. C’est une sorte de symbole. Comme, si seulement nous pouvions communiquer, vous et moi. »

 

“J’ai gagné ce droit depuis longtemps, Brigadier.”

 

« Pour la millionième fois ! Vous ne pouvez pas battre les Sontarien ! »

 

« Arrête de parler de toi comme ça ! »

à Donna

 

« Et votre odeur…autant porter un T-shirt avec écrit « je suis un clône » dessus ! Bien que peut être pas en face du Capitaine Jack. »

 

Doctor’s Daughter

« Nous ne sommes pas armés. Pas d’armes. Jamais aucune arme. »

 

« Quand je la regarde aujourd’hui je peux les voir. Tout le vide qu’ils ont laissé. Toute la douleur qu’il l’a rempli. Je ne sais pas si peux affronter ça chaque jour. »

 

« Une partie de moi est morte avec eux. Elle ne reviendra jamais. Plus maintenant.»

 

«  C’est ça la vérité. Elle était trop comme moi. »

 

« En fondant ce nouveau monde, ce monde d'Humains et de Haths, rappelez-vous ceci. Que cette société soit fondée sur un homme qui ne ferait jamais ça. »

 

The Unicorn and the Wasp

« Chef inspecteur Smith alias le « Docteur » »

 

« Je devrais faire ça plus souvent. Je veux dire la désintoxication. »

 

« Ils n’en ont jamais parlé. Trop Britannique. »

 

« Bien, personne ne sait s’il s’inscrira dans la durée. On peut juste espérer le mieux. C’est peut être ce qui l’a fait continuer à écrire. C’est la même chose qui me fait continuer à voyager. »

 

Silence in the Library / Forest of the Dead

« Des millions et des millions de silhouettes. Et le silence dans la bibliothèque. »

 

« Presque toutes les espèces de l’Univers ont une peur irrationnelle du noir. Mais ils ont tord. Car, ce n’est pas irrationnel. Ce sont les Vashta Nerada. »

 

« On peut les voir quelques fois en regardant bien. Comme la poussière dans les rayons de soleil. »

 

« Vous savez ce qui est intéressant avec mon tournevis sonique ? C’est très dur de l’interférer, rien n’est assez fort. Bien, quelques sèches cheveux mais j’y travaille. »

 

« Il n’y a pas d’arbres dans une…bibliothèque. Oh ! »

 

« Savez vous pourquoi je suis toujours en vie ? Je reste toujours à côté de la porte. »

« Parce qu’elle a oublié. Ayant 4000 esprits parlant dans votre tête, celle-ci devient…et bien…comme moi. »

 

« Ne jouez pas ce jeu avec moi. Vous venez de tuer quelqu’un que j’aimais. Ce n’est pas une bonne place pour rester ! Je suis le Docteur et vous dans la plus grande bibliothèque de l’Univers. »

 

Midnight

« Un gros camion avec des étrangers sur une planète en diamant appelée Midnight ? Que pourrait-il bien se passer ? »

 

« Oh ! J’ai souvent connu ça. Voyager seul…J’adore ça ! On fait ce qu’on veut ! »

 

« Personne n’est jamais venu ici avant. Personne dans l’Histoire. »

 

« Oh Docteur, vous êtes tellement beau ! Oui je sais, merci. » (en même temps que Sky)

 

« Je pense que plus on parle, plus elle l’apprend. En temps normal, je suis pour l’éducation, mais là…peut être pas. »

 

« C’est bien que vous ayez une définition absolue de la vie dans l’Univers mais peut être que l’Univers a sa propre idée là-dessus non ? »

 

« Ecoutez- moi ! On a affaire à une toute nouvelle forme de vie, là. Si elle est entrée pour nous découvrir alors qu’à-t-elle trouvée ? Ce petit groupe d’humains. Et vous en êtes réduits à quoi ? Au meurtre ? Parce que c’est le moment de décider. De décider qui vous êtes. »

 

Turn Left

« Parfois je pense qu’il y a trop de coïncidences autour de toi Donna. Je t’ai rencontré dans le passé. Puis ton grand père. Et toi, à nouveau. Dans toute cette immensité, je t’ai rencontré deux fois. C’est comme si quelque chose nous reliait. »

 

Stolen Eart / Journey’s end

« Le TARDIS est toujours à la même place. Mais la Terre a disparu. La planète entière. Elle a disparu. »

 

« Donna…je t’emmène à la Proclamation de L’Ombre. Accroche toi ! »

 

« L’énergie de la régénération m’a soigné. Une fois terminée, je n’avais pas besoin de changer. Pourquoi changer ? Regardez –moi ! »

 

« En ce moment, cette porte en bois, n’est que du bois. »

 

« Non, Jackie, non, non pas vous. Ne touchez à rien. Juste… reculez. »

 

« Parce que si elle s’en souvient. Ne serait-ce qu’une seconde. Elle se consumera. Vous ne devez jamais lui dire. »

 

« Je veux que vous sachiez que des mondes sont encore là, sains et saufs dans le ciel grâce à elle. Que des gens vivent dans la lumière et chantent son nom à des milliers d’années-lumière d’ici. Ils ne l’oublieront jamais….mais elle ne doit jamais se souvenir. Et pendant un instant. Un magnifique instant. Elle a été la femme la plus importante de tout l’univers. »

Repost 0
Published by Black Hole - dans Citations
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 20:15

Donna
« Oh ! Mon Dieu, je ne sais pas où je suis. Il y a une rue avec une librairie. En tout cas, je suis sur d’une chose, je suis sur Terre. »

« Je ne vous dis pas merci, Mr le Martien. On se reverra au tribunal ! »

« Votre fameuse amie juste avant de partir elle vous a pas mis son poing dans la figure ? »

Donna et le Docteur
« - Humaine ?
- Que voulez-vous que je sois ?
- Je préfère demander. »

« - Comment s’appelle votre mari ?
- Lanz
- Bonne chance Lanz.»

« - Ce n’est pas un stupide Martien qui va m’empêcher de me marier.
- Je…je ne suis pas de la planète Mars !"

« - C’est quoi ce truc ?
- C’est un truc…Un truc de Martien. »

« - Je porte ma robe de mariée !
- Oui, et vous êtes ravissante. Maintenant sautez ! »

« - Par cet anneau, je te rend introuvable.
- Pour le meilleur et pour le pire.

« - Je suis un crayon dans une tasse ?
- Ca vous en bouche un coin hein ? »

« - Merci à vous, je m’occupe du reste. Je vous dis à plus tard.
- Non Mr le Martien. Vous n’arrêtez pas de me sauver la vie, pas question de m’éloigner de vous. »

« -Vous avez intérêt de revenir.
- On ne se débarrasse pas de moi aussi facilement. »

« - Des Dinosaures. Comme ce film au centre…Des Dinosaures. C’est pour vous aider.

- Ca ne m’aide pas du tout. »

« - Où est la Terre ?
- Tout autour de nous, dans la poussière. »

« - Il y a un petit problème.
- Lequel ?
- Nous avons asséché la Tamise. »

« - Est-ce que je vous reverrais un jour ?
- Si j’ai de la chance. »

« - Votre fameuse amie, comment elle s’appelait ?
- Elle s’appelait Rose. »

Martha et le Docteur
« -Tellement de gens voudraient voir la Lune et maintenant elle est là.
- Suspendue dans cette lueur cendrée. »

« - Je suis le Docteur.
- Moi aussi si je réussi les examens. »

« -Vous êtes vraiment un grand malade.
- Vous avez raison, j’ai l’air débile avec une seule chaussure. »

« -Je tiens grâce à l’adrénaline.
- Bienvenue dans mon monde ! »

« -Ecoutez, pardonnez mon audace mais ça peut sauver des milliers de vies et ça ne signifie rien. Honnêtement rien du tout.
(Il l’embrasse)
- Ah ! Parce que ça c’était rien ? »

« - Mais c’est vous qui m’avez embrassé.
- C’était pour effectuer un transfert génétique. »

« - Vous passez un permis pour conduire cet engin ?
- Oui et je l’ai pas eu. »

« - Enfin je veux dire…quand on est ?
- Attention ! Quelque part avant l’invention des toilettes. »

« - Et ce sont tous des hommes habillés en femmes hein ?
- Londres sera toujours Londres. »

« - Si je leur dis la vérité tout le monde va paniquer et va parler de sorcellerie.
- Et vous croyez que c’est quoi ?
- De la sorcellerie. »

« - Ah ! J’ai trouvé. Retour vers le Futur. C’est comme dans Retour vers le Futur.
- Le film ?
- Non. Le roman à l’eau de rose. »

«- Oh ! Qu’est-ce que je suis contente de vous revoir.
- Oui et bien vous n’aurez qu’à m’embrasser plus tard. Vous aussi Franck si vous voulez. »

« - Ca prouve que dans la vie chacun a sa chacune.
- Peut être bien. »

« - Vous avez quelque chose de James Bond.
- James Bond ?...Vraiment ? »

« - Scientifique fou ? Pourquoi ?
- L’enthousiasme et vos connaissances l’impressionnent.
- Oh ! Chouette. »

« - Mais on est enfermé.
- Oui c’est un léger problème. »

« - N’hésitez pas à me faire peur dès que vous en avez envie.
- Comptez sur moi. »

« - Vous êtes Humains autant que vous pouvez l’être.
- C’est tout moi ça. Totalement Humain. »

« -Mais que se passe t’il ?
- On arrive à la fin de l’Univers. »
Dialogues avec le Docteur (John Smith)
« - Vous allez nous faire croire qu’il y a un étage secret dans ce bâtiment ?
- Non. Je vais vous montrer qu’il y a un étage secret dans ce bâtiment. »
Lanz et le Docteur

« - Honorer et obéir.
- Ouais m’en parlez pas !
- Silence ! »
Le Docteur, Lanz et Donna

« - Et pourquoi vous êtes en représentations permanente.
- Parce que le monde est une scène. »
Shakespeare et le Docteur

« - Oh ! Allez y ! On flirtera plus tard !
- C’est une promesse Docteur ?
- Oooooh ! 57 universitaires doivent crier victoire. »
Le Docteur et Shakespeare

« - Ca m’a fait réfléchir sur la futilité de cette vie fugitive…être ou ne pas être. Ouh ! Ca c’est pas mal !
- Vous devriez le noter.
- Peut être pas, un peu prétentieux. »
Shakespeare et le Docteur

« -Oui mais là il faudra ma passer sur le corps.
- Ce sera sûrement un plaisir considérant que mon ennemi a une forme de visage extrêmement charmante.
- Ca c’est le genre de magie qui n’a vraiment aucun effet sur moi. »
Le Docteur et la Caryonite

« - Vous avez fait 9km en deux ans ?
- Il est pas un peu lent pour un Docteur ? »
Thomas et le Docteur

« -Les dirigeants de New New York ne nous abandonneraient pas.
- Dans ce cas où sont-ils ? »
Thomas et le Docteur

« - Cette Martha elle doit énormément compter pour vous.
- Je la connais à peine. Trop occupé à vouloir l’impressionner et à lui mentir. J’ai pas pu m’en empêcher. Bon j’y vais. »
Thomas et le Docteur

« -Tallulah, ça peut être très dangereux.
- Oui mais ça, c’est mon problème. »
Le Docteur et Tallulah

« - Bonsoir Mme Jones, j’ai beaucoup entendu parler de vous.
- C’est évident. Et qu’est-ce que vous savez ?
- Oh ! Je sais que vous êtes la maman de Martha et…euh…en réalité c’est à peu près tout. Notre travail nous prend beaucoup de temps. On est très occupés.
- Occupés à quoi ?
- Oh ! Et bien…occupé à faire…des trucs. »
Le Docteur et Mme Jones

« - Coucou ! Me revoilà !
- Oh ! Vilain. »
Lazarus et le Docteur

« - Pourquoi refusez-vous un face à face ?
- Regardez-vous dans le miroir. »
Lazarus et le Docteur

« - Où avez-vous appris à dessiner ?
- Gallifrey »
Joanne et John Smith

« - Vous êtes un homme dangereux.
-Vous me tenez le bras. »
Joanne et John Smith

« - Ravi de vous rencontrer Martha Jones.
- Oh ! Vous recommencez déjà !
Je disais bonjour, c’est tout. »
Jack Harkness et le Docteur

« - Mais il faut espérer que la vie reprendre ses droits.
- Bah, lui n’a pas l’air d’aller si mal. »
Jack et le Docteur

« - Je suis ermite.
- Un ermite…avec des amis ?
- Associations d’ermites. On se voit à peu près tous les dix ans et on se raconte des histoires de grotte. »
Le Docteur et Yana

« - Professeur Yana, vous êtes un génie.
- Dit l’homme qui a tout fait fonctionner. »
Le Docteur et Yana

« - C’est un vaisseau ça ?
-Eh ! Respect. »
Astrid et le Docteur

« - Oh ! Rickston vous avez eu mon message ?
- Quel message ?
- Fermez la !
Docteur et Rickston

« - Vous ne faîtes pas vos 903 ans.
- Vous devriez me voir le matin. »
Astrid et le Docteur

« - Qu’est-ce qui se passe là haut ?
- Je crois que je viens de me fiancer avec Bannakaffalatta. »
Le Docteur et Astrid

« - Votre prénom ?
- Alonso.
- Vous plaisantez ? Il y a autre chose que j’ai voulu dire. « Allons-y Alonso ! » »
Alonso et le Docteur


Dialogues avec Martha
« -Il paraît qu’on peut rouler à plus de cinquante kilomètres à l’heure !
- Oua ! Ca doit faire peur ! »
Le Kidnappeur et Martha

« - J’ai vu comment vous le regardez, ça crève les yeux !
- Pas pour lui. »
Tallulah et Martha

« - C’est injuste, c’est inhumain.
- Nous ne sommes pas Humains. »
Martha et un Dalek

« - Et si c’étaient eux ?
- Je ne suis pas une experte mais à mon avis ils ne frapperaient pas à la porte. »
Joanne et Martha

« - Excuse moi, quel âge tu as ?
- L’âge de travailler. »
Martha et Creeth

« - Y a d’autres choses que je dois savoir ?
- J’ai rencontré Shakespeare. »
Martha et Milligan

« - Martha ? Vous allez y arriver ? Vous allez le tuer ?
- J’ai pas le choix
- Je ne sais rien de vous mais vous n’avez vraiment pas la tête d’une tueuse. »
Dokerty et Martha

Autres personnages
« Les noms…Que sont les noms aujourd’hui puisqu’une armée sans nom marche vers nous au beau milieu de la Lune. »
« Je m’inquiète pour les générations futures mademoiselle Jones, auriez-vous du mal à trouver le cœur ? »
Mr Stockers
« Et vous Monsieur le Docteur c’est marrant qu’un homme si jeune ait des yeux si vieux. »
Shakespeare
« Sur le noble chemin du sang et de la magie noire. »
Caryonite
« Oua, c’est pas si moche un nez. »
Thomas
« Il y a un temps pour chaque chose vous le savez mieux que quiconque mon vieil ami. »
« Mais sachez ceci, Seigneur du Temps : Vous n’êtes pas tout seul. »
« You Are Not Alone. »
Face de Boe
« Expliquez moi ceci. Ca va devenir le plus grand building du monde. Comment peut on faire ça alors qu’un tas de gens meurt de faim en plein cœur de Manhattan. »
Salomon
« Ceci est l’expérience finale. »
« Notre pureté nous a conduits à notre extinction. »
« Je suis un Dalek Humain, je suis votre avenir. »
« Si jamais vous choisissez la mort et la destruction alors la destruction et la mort vous choisiront . »
Dalek Sek
« New York, New York. Si les aliens doivent venir sur Terre ce sera sûrement là qu’ils se poseront. »
Tallulah
« En appuyant sur un seul bouton je vais changer la définition de l’être Humain. »
« Je constate que rien n’ait jamais comme on l’espère. Les choses sont des fois bien surprenantes. »
Lazarus
« Si on y réfléchi, c’est Tish qui nous a invité à cette soirée. Conclusion c’est sa faute non ? »
Leo
« Brûle avec moi. »
Corvin
« Vous êtes un homme extraordinaire. »
Joanne
« Laquelle préférez-vous sacrifier ? Votre amie ou votre amoureuse ? »
« La guerre frappe l’Angleterre…une année à l’avance. »
« Nous voulions vivre dans l’éternité. Le Docteur nous a offert l’éternité. »
Bents
« Il est le feu, la glace et la colère. Il est comme la nuit et la tempête au cœur du Soleil. Il est ancien et éternel. Il brûle au centre du Temps et il connaît l’avenir de l’Univers. Et…il est merveilleux. »
Tim
« C’est comme si c’était le fantôme des bonus DVDs, il apparaît là où il ne devrait pas être. »
« Vous vivez dans la maison de Scoubidou ? »
Larry
« Parce que la vie est courte et vous canon. »
« J’aurais aimé vous revoir avant ce soir mais apparemment ça aurait mis une sacré pagaille dans le continuum espace temps et aussi détruit les deux tiers de l’Univers. »
Billy
« Humain : festin. »
Espèce du Futur
« On va s’envoler. Mettre le feu. Massacrer. »
Humains
« J’ai été le premier à m’inscrire à l’Agence du Temps. Ils étaient si fier de moi. Tout le monde m’appelait Face de Boe. »
Jack
« Mesdames et Messieurs, Bienvenue à Noël. »
Titanic
« Information. Vous allez tous mourir. »
Ange Céleste
« Londres plus Noël ! C’est pas sur ! »
Will
« Je crains que nous ayons oublié les traditions de Noël. Les anges ont des ailes. »
« Elle n’est qu’atomes avec un semblant de conscience. De la poussière d’étoiles. »
Mr Cooper
« Bannakaffalatta stop.
Bannakaffalatta fier
Bannakaffalatta cyborg »
Bannakaffalatta
« Le Titanic va couler. Le ciel va brûler. Que l’enfer de Noël commence. »
Max

Dialogues
« - Mais je t’aime.
- C’est ce qui a facilité les choses. »
Donna et Lanz
« - Le Docteur…Mon ennemi juré !
- Quoi ?
- Qu’on lui coupe la tête !
- Quoi ?
- Ne cherchez pas à comprendre. Filons ! »
Reine Elizabeth I, le Docteur et Martha

« - Mais il est complétement dingue !
- Oui et un petit peu majestueux. »
Valérie et Thomas

« - Très intéressant parfum. Quel est son nom ?
- Savon. »
Lazarus et Laetitia

« - Non, j’ai juste deviné.
- Ca veut dire quoi exactement ?
- Que je suis bon au devinette. »
Latimer et un enfant de l’école

« - Il s’est fait Humain et imbécile.
- C’est la même chose en quelque sorte. »
La Mère et le Fils de la Famille de Sang

« - Euh…d’accord. J’en suis pas sûr mais vraiment, vraiment, j’espère. J’ai un slip ?
- Je crois pas. »
Larry et Sally

« - On va se faire massacrer.
- Je sais. J’ai un p’tit peu l’habitude. »
Soldat et Jack Harkness

« - Information. Nous n’avons plus qu’une fonction.
- Laquelle ?
- Information. Tuer. »
Ange et un passager

« - Oui et c’est pas grâce à cet idiot.
- Le steward vient de mourir.
- C’est donc un idiot mort. »
Rickston et Astrid
Repost 0
Published by Space&Time - dans Citations
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 20:13

«Avec qui vous allez vous marier ? Vous êtes sûr qu’il est Humain ? Il n’est pas gros avec une fermeture éclair sur le front ? »

« C’est bien ça votre problème, vous rationalisez tout. »

« Ils n’ont pas simplement mis quelque chose au Centre de la Terre. Ils sont devenus le Centre de la Terre. La première pierre. »

« J’improvise au fur et à mesure. Mais ne vous inquiétez pas, c’est ma spécialité. »

« Ma planète natale a disparu il y a longtemps, mais son nom perdure…Galifrey. »

« Oh ! C’est un classique en matière d’excitation atmosphérique. »

« Mmh…Ce bon vieux Ben (Benjamin Franklin). L’autre jour la corde du Cerf-volant m’a brûlé les mains et j’ai été trempé ! Et ensuite j’ai été électrocuté. »

« Oh ! Regardez, il y a même une petite boutique. C’est sympa. »

« Non ! Ce ne sont que des rayons X. On jouait avec des rayons X à la nursery. »

" Pieds nus sur la Lune. »

« Oh ! Ces Humains ! On est coincé sur la Lune avec les Judoos sur le dos et un criminel buveur de sang à nos trousses et vous, vous posez des questions personnelles. »

« Oh ! Elle est aussi maligne que moi…enfin presque. »

« Excusez moi c’est pas très clair pour moi. Après tout je suis postier et c’est pour ça que j’ai mal aux pieds. »

« Il pleut Martha. On est sur la Lune et il pleut. »

« Allons-y. Fermons le normalisateur de gravité et allumons le régulateur thermique et pour finir…le frein à main. »

« Martha vient d’un pays lointain…Freedonia. »

« Oh ! Il y a en moi de la rage quand une lumière s’éteint. »

« Ne vous fatiguez pas tout le monde ici hurle la même chose. »

« Le pouvoir d’un nom, c’est de la bonne vieille magie. »

« Ca ressemble à une maison de sorcière non ? »

« C’est reparti ! Oh ! Badaboumda ! »

« Merci J.K Rowling ! »

« Le ciel est brun orange et la citadelle est entiéremment protégé d’un grand dôme qui scintille sous nos deux soleils. Au-delà serpente les montagnes, de longues pentes d’herbe rouge intense couvertes de neige. »

« J’adore ce manteau. Jennys Joplin me l’a offert.»

« Je peux vous l’emprunter ? Ce n’est pas ma couleur mais merci quand même. »

« Toutes les villes devraient avoir un chat qui les dirige. »


“ I’m not just the Time Lord. I’m the Last of the Time Lord.”

« Ah ! J’adore l’Atlantique. Agréable et glaciale ma chère. »

« Sur de la musique on peut danser, chanter. On peut tomber amoureux. »

« Premier étage : parfumerie. »

« On ne devrait jamais perdre de temps en effusion. »

« Dans tout l’Univers, il n’en reste plus qu’un. »

« Tallulah, poussez-vous, j’entre en action. »

« Oh ! Martha Jones, vous êtes géniale ! »

« Un vieil imbécile qui pensait défier la nature. Seulement, la nature a repris ses droits. »


« C’est ainsi que fini le monde pas dans une explosion mais dans un murmure. » (Eliot cité par le Docteur)

« Aucun individu n’est qu’un simple être Humain. »


« Je suis assez vieux pour savoir qu’une vie plus longue n’est pas une vie meilleure. On finit pas être fatigué. Fatigué de lutter, de voir s’en aller les personnes chères. Fatigué de voir ce qui vous entoure. Redevenir poussière. »


« Quand on fréquente Beethoven un petit bout de temps, on finit par apprendre quelque chose.»

« Oh ! Arrêtez un peu vous vous avoué vaincu avant même de vous êtres battu. Où est votre esprit aventurier ? »

« Vous les Humains, vous vous emparez de ce qui vous entoure et vous le saignez à blanc »

« Je rêve assez souvent, que j’ai deux cœurs… »

« Des fois je me dis combien se serait drôle si ce genre de choses existaient. »

« C’est pour ça que je dois le faire, je dois cesser d’être un Seigneur du Temps, je dois me transformer en Humain. »

« Gardez moi éloigné de la force et du vide crée par le Seigneur du temps, la dernière créature pensante et intelligente. » (La montre)

« Mais ce Docteur n’est que le prince d’une romance perdue. »
(John Smith)

« Je suis qui moi ? Personne ? Juste une légende ? »
(John Smith)

« Je vais vous donner un petit conseil : courez ! »

« Car tout ce que John Smith est et était. Je suis capable de l’être aussi. »

« Ne clignez pas des yeux. N’y pensez même pas. Clignez et vous êtes morts. »

« Le reste de votre vie est fichue. Gommé en un battement de paupières. "

« Je dois y aller. Quatre choses arrivent. En fait quatre choses et un lézard. »

« Oh ! C’est pas voyager dans le temps ça ! C’est comme si j’avais une voiture de sport et vous une vulgaire trottinette de l’espace. »

« On est à la fin de l’Univers et vous êtes toujours là. Indomptable. Indomptable. C’est le mot. »

« Oh ! On n’a pas cessé de bavarder et j’ai oublié de vous dire…je suis brillant ! »

« Ca ne va pas vous plaire cela dit, il faut que je vous le dise en face Jack, vous êtes une erreur. Vous êtes un point fixe dans le temps et l’espace. Vous êtes une faute. »

« L’action finale de la Guerre du Temps était la vie. "

« Voyager dans le temps sans capsule, c’est une horreur. »

« Notre Seigneur et Maître a parlé à ses sujets. »

« Oh ! Je sais. C’est comme quand vous êtes attiré par quelqu’un et qu’il ne voit même pas que vous existez. C’est un peu l’idée. »

« Je ne suis pas ici pour le tuer. Je suis ici pour le sauver. »

« La seule chose que vous ne puissiez pas faire. C’est les empêcher de penser. »

« Dites moi que la race Humaine est dégénérée maintenant alors qu’elle est capable de faire ça. »
« Vous refusiez d’écouter parce que vous saviez ce que j’allais vous dire : je vous pardonne. »


« Faites exploser ces vaisseaux et vous mourrez. Et ça c’est quelque chose que vous ne ferez jamais. »

« Vous êtes une aberration vivante Jack. »

« Martha Jones, vous avez sauvé le monde. »

« C’est tout à votre honneur. Peu d’homme oserait porter un légume. »

« Oh ! Mais bien sûr, vous êtes plus manuel. Genre : je suis le Docteur, je peux sauver l’Univers avec une bouilloire et une ficelle. Et regardez-moi, je porte un légume. »

« C’est tout à fait compréhensible, je voyage dans le temps et l’espace, sauve des planètes, combat des monstres, je suis…soyons honnête, je suis plutôt génial ! »
Ancien Docteur

« Je suis le Docteur. Je suis un Seigneur du Temps. Je viens de la planète Galifrey dans la constellation de Kasterborous. J’ai 903 ans et c’est moi qui vais vous sauver la vie ainsi que cella des 6 milliards de personnes sur Terre. Ca vous pose un problème ? »

« Vous avez tout faux, Noël est une époque de paix, de gratitude et mais…Qu’est-ce que je raconte ? Tous mes Noëls sont comme ça. »

« Ne jamais dire piégé plutôt gêné par les circonstances. »

« Imaginez ça. Pas de factures, de patrons. Juste le ciel. »

« Insubmersible. C’est moi. »

« Tu ne tombes pas Astrid. Tu voles. »

" Conduisez moi à votre chef. J’ai toujours rêvé de dire ça. »

Repost 0
Published by Space&Time - dans Citations
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 20:13

« Rien à voir avec la nuit. On est sur la Lune. »

« Avons-nous violé les lois propres à la Lune ? »

« Tous les deux, là, dans le même lit, on risque de faire jaser. »

« Tous les deux, vous avez votre foie, vos chansons et vos hymnes. Moi j’ai le Docteur. »

« A propos, je peux vous faire une remarque sans vous vexer ? Le Dalekcryom est toujours installé. »

« Laissez le. Il est vieux et amère. La chair fraîche ne vous tente t’elle pas ? »

« Mais c’était sympa de ne pas mourir avec toi. »

« Il fallait que ça arrive. Que vous tombiez amoureux d’une Humaine. Et c’est pas moi. »

« Terrorisée avec une arme à la main, mauvaise combinaison. Vous prenez le risque ? »

« Vous attendez quoi ? Mais qu’est-ce que vous êtes nul en être Humain ! »

« On est coincé ! Il m’a promis de voyager dans le temps et l’espace et là je travaille dans une boutique et je dois le supporter ! »

« On pourrait croire qu’on est des chiens errants. C’est peut être ce qu’on est. »

« Dans ce cas Docteur Milligan, allons nous dégotter une sphère. »

« J’ai passé beaucoup de temps à me dire que j’étais pas à la hauteur. Mais vous savez quoi ? Je me défend pas mal. »

 

Le Maître
« Un déguisement si parfait que j’en ai oublié qui j’étais réellement. »

« Tuer par un insecte ! Une femelle ! Là c’est vraiment n’importe quoi ! »

« Ce dont ce pays a vraiment besoin et en urgence, c’est d’un Docteur. »

« Merci. Merci à chacun. Vous n’êtes qu’une bande de fieffé menteur doublé de sinistres traîtres. »

« Je reprends le contrôle Oncle Sam. Désolé pour vous. »

« Regardez le maintenant. Il est réduit à voler des tournevis. »

« La vengeance est un plat que je préfère chaud. »

« Dis bonjour Gandalf. »

« C’est bientôt l’aube Martha et la planète Terre marche vers la Guerre. »

« J’ai toujours aimé les tics tacs. »

Repost 0
Published by Space&Time - dans Citations
commenter cet article

Doctor

 

tardis door sign by tibots

Rechercher

River

Prince de l'Univers sur Facebook !

Rejoignez nous !

Facebook.gif

Rose

Doctor Who est la propriété de la BBC, ce site n'a été conçu que pour le plaisir de parler de Doctor Who est n'est en aucun cas utilisé à profit ou affilié à la BBC.

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog